Archive

Archive for the ‘Actualités et politique’ Category

Boycott contre des produits israéliens

10 janvier 2010 Laisser un commentaire
Initiée par les organisations palestiniennes, la campagne politique d’action directe non violente, appelée BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions),  s’inspire très clairement du boycott organisé contre l’Apartheid d’Afrique du Sud.

Elle prône le boycott contre des produits israéliens importés dans des conditions illégales au regard du droit international :

Catégories :Actualités et politique

Non à l’Apartheid israélien : Déclaration du Caire

3 janvier 2010 2 commentaires
Les Marcheurs pour la Liberté de Gaza ont approuvé aujourd’hui une déclaration visant à accélérer la campagne mondiale de Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) contre l’apartheid israélien.

Environ 1400 militants venus de 43 pays ont convergé au Caire pour se rendre à Gaza pour se joindre à des Palestiniens en marche pour briser le siège illégal d’Israël. Ils ont été empêchés d’entrer à Gaza par les autorités égyptiennes.

En conséquence, les Marcheurs sont restés au Caire. Ils ont organisé une série d’actions non-violentes visant à pousser la communauté internationale à mettre fin au siège, ce qui est une étape dans la lutte plus large pour garantir la justice aux Palestiniens dans toute la Palestine historique.

Cette déclaration avance les objectifs qui suivent.

Non à l’Apartheid israélien : Déclaration du Caire

Nous, délégués internationaux réunis au Caire pour la Marche 2009 pour Liberté de Gaza, dans une réponse collective à une initiative de la délégation sud-africaine, statuons que :

Compte tenu :

  • de la punition collective imposée par Israël sur les Palestiniens par l’occupation illégale et le siège de Gaza
  • de l’occupation illégale de la Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est, et la poursuite de la construction illégale du mur de l’Apartheid et des colonies ;
  • du nouveau mur en construction par l’Egypte et les Etats-Unis, qui va resserrer encore le siège de Gaza
  • du mépris pour la démocratie palestinienne montré par Israël, les Etats-Unis, le Canada, l’UE et d’autres après les élections palestiniennes de 2006 ;
  • des crimes de guerre commis par Israël pendant l’invasion de Gaza il y a un an ;
  • de la persistance d’une discrimination et de la répression auxquelse sont confrontés les Palestiniens en Israël ;
  • de la poursuite de l’exil des millions de réfugiés palestiniens ;
  • de tous les actes d’oppression qui sont basés en définitive sur l’idéologie sioniste qui sous-tend Israël ;
  • en sachant que nos propres gouvernements ont donné à Israël un soutien direct économique, financier, militaire et diplomatique et lui ont permis d’agir avec impunité ;
  • et en référence à la Déclaration des Nations Unies relative aux droits des populations autochtones (2007),

Nous réaffirmons notre engagement pour :

  1. l’autodétermination palestinienne
  2. la fin de l’occupation
  3. l’égalité des droits pour tous dans la Palestine historique
  4. l’intégralité du droit au retour des réfugiés palestiniens

Nous réaffirmons donc notre soutien à l’appel palestinien unitaire de Juillet 2005 pour le Boycott, le Désinvestissement et les Sanctions (BDS) pour contraindre Israël à se conformer au droit international.

À cette fin, nous demandons et souhaitons aider à amorcer un mouvement global et de masse, démocratique et anti-apartheid à agir en pleine concertation avec la société civile palestinienne pour mettre en œuvre l’appel palestinien au BDS.

Conscients des nombreuses similitudes entre l’apartheid Israël et l’ancien régime d’apartheid en Afrique du Sud, nous proposons :

1) Une tournée internationale de conférences au cours des 6 premiers mois de l’année 2010 par les syndicalistes palestiniens et sud-africains et militants de la société civile, pour qu’ils soient rejoints par des syndicalistes et des militants engagés dans ce programme au sein du pays visité, afin d’expliquer directement la campagne BDS directement aux syndicalistes et au grand public au niveau international ;

2) La participation à la semaine contre l’Apartheid israélien en Mars 2010 ;

3) Une approche unitaire systématique pour le boycott des produits israéliens, associant les consommateurs, les travailleurs et leurs syndicats dans le commerce de détail, l’entrepôt et les transports ;

4) Développer le boycott académique, culturel et sportif ;

5) Lancer des campagnes visant à encourager le retrait des syndicats et des autres fonds de pension de sociétés directement impliquées dans l’occupation et/ou l’industrie militaire israélienne ;

6) Lancer des actions en justice visant le recrutement à l’extérieur de soldats pour servir dans l’armée israélienne ; poursuivre les criminels de guerre du gouvernement israélien ; se coordonner avec le « Citizen’s Arrest Bureaux », afin de traduire devant la justice les criminels de guerre israéliens ; à soutenir le rapport de Goldstone et l’application de ses recommandations ;

7) Faire campagne contre le statut d’organisation de bienfaisance attribué au Fonds National Juif (JNF).

Nous lançons un appel aux organisations et aux individus engagés dans cette déclaration à la signer et à travailler avec nous pour la traduire dans la réalité.

Vous pouvez nous écrire à : cairodec@gmail.com

Source : Info-Palestine.net

Catégories :Actualités et politique

On ne peut plus rien dire (Didier Bourdon)

Catégories :Actualités et politique

Closed zone

11 avril 2009 Laisser un commentaire
 Par Yoni Goodman, responsable des animations du film Valse avec Bashir, dans le site de Gisha, organisation israélienne de défense des droits de l’homme.

 
Source : “Guerre ou paix“, réalisé par le service International du “Monde”,
10 avril 2009

Catégories :Actualités et politique

Tribunal Russell sur la Palestine

10 mars 2009 Laisser un commentaire

Fondé sur l’Avis de la Cour Internationale de Justice du 9 Juillet 2004 et les résolutions pertinentes de l’Organisation des Nations Unies, le Tribunal Russell sur la Palestine est une initiative citoyenne, qui se propose de remettre le droit International au centre de la question israélo-palestinienne.

Au-delà de la stricte responsabilité israélienne, il s’agit de démontrer dans quelle mesure les États tiers et Organisations internationales sont complices, par leur passivité et/ou par leur soutien actif, des violations des droits du Peuple Palestinien commises par Israël, et du fait que cette situation perdure et s’aggrave.

Il s’agira par la suite d’établir comment cette complicité donne lieu à des responsabilités internationales.

La suite sur le site du tribunal

Catégories :Actualités et politique

Palestine : la solution à un seul état

27 février 2009 Laisser un commentaire

Il faut commencer par développer quelque chose qui manque totalement tant à la réalité israélienne qu’à la réalité palestinienne, aujourd’hui : l’idée et la pratique de la citoyenneté, et non pas d’une communauté ethnique ou raciale, en tant que principal vecteur d’une coexistence, écrivait Edward Saïd en 1999.


Après l’effondrement du gouvernement Netanyahu causé par l’accord de paix signé à Wye Plantation, le temps est venu de nous demander si tout le processus initié à Oslo en 1993 est bien le bon instrument qui permettra d’amener la paix entre les Palestiniens et les Israéliens.

A mon avis, le processus de paix n’a fait, en réalité, qu’éteindre la petite flamme de la vraie réconciliation qui devra nécessairement intervenir si l’on veut que la guerre de cent ans entre le sionisme et le peuple palestinienne trouve une fin.

Un texte fondateur : lire la suite  ici.

Catégories :Actualités et politique

La Terre parle arabe, de Maryse Gargour

23 février 2009 1 commentaire

Au Festival International des Programmes Audiovisuels (FIPA) cette année à Biarritz, la présentation du film La Terre parle arabe, de Maryse Gargour a fait sensation. Le gazage était encore fumant…

À la fin du 19e siècle,un mouvement politique, le Sionisme, apparaît sur la scène internationale. Il reprend à son compte l’idée de créer un état juif quelque part dans le monde, de préférence en Palestine. Or, à cette époque et depuis des millénaires, "cette terre parle arabe", la Palestine est habitée par les Palestiniens.

Comment les leaders sionistes vont-ils concilier leurs ambitions politiques avec la réalité palestinienne de la fin du 19e siècle ? La solution est prévue bien avant la déclaration Balfour de 1917. Les sionistes élaborent des plans, puis les mettent en œuvre en organisant le transfert des Palestiniens hors de leur terre. Tous les moyens seront utilisés, surtout la force.

Basé sur des citations de leaders sionistes, des archives audiovisuelles inédites, la presse de l’époque, des documents officiels, des interviews d’historiens et des témoignages de Palestiniens antérieurs à 1948, ce film jette une lumière crue sur une vérité brûlante, celle du nettoyage de la terre palestinienne par les sionistes.

Un documentaire grec d’une heure produit par Bad Movies en 2007. La polémique lors du festival en images sur Bakchich.info.

Imaginez que l’on ait alloué la Corse aux sionistes : vous trouveriez peut-être normal et légitime le combat des Corses pour leur terre et leur culture.

Catégories :Actualités et politique